top of page

La location saisonnière, une stratégie à court terme ?

Dernière mise à jour : 27 janv. 2021

Vous êtes encore nombreux à venir me présenter une stratégie d'investissement et de gestion de vos biens immobiliers consistant à acquérir des biens d'habitation à bas prix dans des villes où le marché de la location touristique est tendu ceci dans l'optique de louer ces biens en location saisonnière.

A titre liminaire, je rappelle à qui veut bien le lire qu'une stratégie immobilière s'analyse et se met en place pour un long terme de 5 à 10 années à minima en tenant compte des rendements possibles bien sûr mais aussi des risques encourus. Ainsi, un investisseur avisé et prudent devait bien savoir que la location saisonnière serait tôt ou tard ringardisée par les mairies qui malgré l'intérêt économique que cette activité comporte ne pouvaient indéfiniment laisser dériver ce sujet épineux de la mixité sociale tant la location saisonnière cannibalise le parc immobilier d'habitations de chacune d'entre elles vidant à vitesse grand V les biens à usage d'habitation de leur territoire au détriment des familles, des retraités et des étudiants.


J'aborde dans cette nouvelle vidéo les récentes contraintes réglementaires misent en place par les agglomérations d'importance comme Paris ou Nice pour permettre d'exploiter des biens immobiliers en meublés touristiques sur leur territoire.


Aujourd'hui à l'exclusion de la résidence principale qui pour être louée nécessite uniquement une déclaration d'activité à la mairie de laquelle la résidence est située les biens immobiliers de rapport pour être loués en meublé touristique doivent faire l'objet d'une déclaration préalable à la mairie.


Bien sûr ensuite cette dernière doit délivrer une autorisation qui selon que le nombre de biens loués et selon l'exigence des règles mises en place dans ces agglomérations soit peut être délivrée pour un durée illimitée soit pour une période délimitée dans le temps comme à Nice où une seule autorisation est délivrée au seul foyer fiscal et pour un seul bien immobilier ceci pour une durée de 6 ans renouvelable une fois pour 3 ans maximum. Au delà d'un bien immobilier non seulement une autorisation sera délivrée pour chaque bien, ici d'un droit réel, mais ce n'est pas tout!


Il conviendra surtout de faire le jeu de la compensation, à savoir que l'investisseur devra compenser la perte de ce bien d'habitation pour la commune ou bien en faisant l'acquisition d'un autre bien immobilier d'habitation pour le louer vide ou en meublé étudiant ou en mobilité ou bien en faisant l'acquisition de la commercialité d'un local commercial à un tiers pour transformer celui-ci en nouveau bien à usage d'habitation... autant dire mission impossible!


A suivre...

Pour aborder ces sujets en ma compagnie vous pouvez me joindre sur mon portable au 06.46.82.71.75 soit par mail sur davidghnassia@dgconseilettransaction.com

Enfin n'hésitez pas à vous abonner sur ma chaîne You Tube pour bénéficier de mes conseils in contreto sur https://www.youtube.com/channel/UC0t-QtpGjbK0jdX_LpVoqNQ?view_as=subscriber


A bientôt


David Ghnassia

Family Officer




19 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page